Mauritanian Ministry of Finance initiates discussion on adopting a programme budget approach to strengthen development results

The Mauritanian Ministry of Finance, with support from the Poverty-Environment Initiative (PEI) Mauritania programme, held a workshop in Nouakchott on 11 February 2015 to present and discuss the draft report on piloting a programme budget approach in Mauritania. The opening ceremony was presided by the Minister of Finance and also attended by the Minister for Health, the Minister for Water and Sanitation, and the Minister for Environment and Sustainable Development, and the acting UN Resident Representative.

Participants represented a wide range of stakeholders from government ministries and institutions, elected parliamentary representatives, civil society and development partners. The report presentation and subsequent discussion highlighted the importance of adopting an approach that focuses on results in planning and budgeting. 
 
Indeed, the budgeting system in Mauritania remains activity based, without true accountability of funds managers. The new recommended approach will strengthen the link between the strategies, plans, and sector budgets, and to enable their effective implementation.  It will also improve the quality of inter-sectoral coordination, with the goal of implementing joint programmes, involving several departments, such as actions in the field of poverty reduction and the environment.

A consensus was reached by participants that the Ministry of Finance should pursue the adoption of a programme-budget approach in future budget cycles with comprehensive support and direction to the sector staff involved in budget preparation, and anticipate that it will require at least five years to put in place.

The adoption of the programme-budget approach is partly inspired by a south-south exchange between Mauritania and Burkina Faso, where PEI Mauritania supported five senior government staff to travel to Burkina Faso to learn from their experience in applying a programme budget approach in 2014.

Le ministère mauritanien des Finances a lancé un débat sur l'adoption d'une approche de budget-programme pour renforcer les résultats de développement

Le Ministère mauritanien des Finances a organisé avec l'appui du programme conjoint PNUD-PNUE Initiative Pauvreté-Environnement (IPE) - Mauritanie, un atelier à Nouakchott le 11 Février 2015, pour présenter et discuter le rapport provisoire de l’étude relative à la production d’une note conceptuelle, pour l’introduction du concept de budget-programme en Mauritanie. La cérémonie d’ouverture de cet atelier, qui était présidée par le Ministre des finances en personne, a vu également la participation de ses homologues de la santé, de l’hydraulique et de l’assainissement et de l’environnement et du développement durable. On notait également la présence du représentant résident par intérim du PNUD.

Les participants à cet atelier provenaient de divers horizons : administrations publiques, représentants des élus (députés et sénateurs), représentants de la société civile et partenaires au développement.

La présentation du rapport de cette consultation et les discussions qui s’en ont suivies ont montré l’importance d’adopter une approche qui met l’accent sur les résultats, dans la planification et la programmation budgétaire. En effet, le système de budgétisation en Mauritanie demeure basée sur une logique de moyen, sans une véritable responsabilisation des gestionnaires de crédits, qui ne sont pas tenus, par ailleurs, d’avoir des résultats dans l’accomplissement des tâches qui leurs sont dévolues. La nouvelle approche préconisée permettra de renforcer le lien entre les stratégies , les plans, d’une part  et les budgets sectoriels, d’autre part,  pour permettre leur mise en œuvre effective. Elle permettra également d’améliorer la qualité de la coordination intersectorielle, dans l’objectif d’exécuter des programmes communs, faisant intervenir plusieurs départements ministériels, comme des actions dans le domaine de la pauvreté et de l’environnement.

Les participants ont, à l’unanimité, recommandé au ministère des finances de poursuivre ce travail pour mener à bien ce chantier, combien important et qui demande un effort de longue haleine pour répondre aux objectifs fixés. Une période de 5 années serait nécessaire pour la conduite de cette réforme.

En fin, dans cet ordre d’idée Il est également à noter que le projet Initiative Pauvreté-Environnement de la Mauritanie a, dans le cadre de la coopération sud-sud, financé un voyage d’étude au profit de cinq cadres de haut niveau de l’administration mauritanienne, pour s’enquérir de l’expérience du Burkina Faso, en matière de budget-programme.

Event Date: 
Wednesday, February 11, 2015
Country Reference: 
Mauritania
City/Location: 
Nouakchott